dimanche 14 janvier 2018

Le Vanlife...sans la Van!


 Encore une autre étape de franchie aujourd'hui dans notre plan vers une nouvelle vie. Ayant vendu notre maison au mois de janvier, il était pas évident de se louer un autre logement pour 4 misérables mois.


La solution est arrivé sous la forme d'un Hotel/Motel qui loue au mois sur le bord de la 40. L'occasion de savoir immédiatement si nous allons nous tomber sur les nerfs avant même de partir à temps plein dans la van. Une bonne simulation aussi car à quelques articles près, tout le kit que nous utilisons dans la chambre provient de la van. Linge, vaisselle etc.


Pour moitié prix de notre hypothèque, électricité, internet, câble et taxes inclus. Un bargain! Si vous envisagez cette option, prenez le temps de visiter votre chambre au préalable avant de louer. Il faut vous donnez une chance de voir si tout est propre et sans puces de lit avant de dépaqueter votre stock.


Oui, les murs sont en carton, le plafond aussi d'ailleurs, mais c'est l'aventure qui commence.

Bonne route.

Gerry  :)

samedi 6 janvier 2018

Comment nous avons bâti l'intérieur de notre van.

L'intérieur ramené au métal printemps 2017
Quand nous avons pris possession de Tiki Motel, l'intérieur était à chier. 34 ans de modification, tapis shag qui d'origine avait trois couleurs était maintenant un brun sale, les sièges de trop tout décrissés, des carreaux de prélat beige (ou était-ce blanc?) qui levait aux coins et plus tard la découverte du port de ventilation du toit qui laissait entrer l'eau à chaque pluie. Le plancher était pourrie, mais par chance pas celui de tôle. Le temps d'un make over était venu.

Les outils utilisés. À part une scie sauteuse, tout est là.

La structure de base de notre cuisinette.

Nous avons condamné cette fenêtre inutile pour gagner de l'espace.

Le comptoir qui est une retaille acheté à rabais chez Réno Dépot.
Détails sur mes connections. J'utilise la colle Lepage "no nails" et j'ajoute parfois 2 vis à bois derrière la facade en prenant soin de faire des trous pilotes au préalable.

Je vous épargne cette scène d'horreur et on va commencer avec une boite vierge. Notre première étape fut de refaire le sous plancher en plywood 1/2 et d'installer un plancher flottant par dessus. Le combo table/lit à pris le bord pas mal vite et nous avons fabriqué un lit permanent de grosseur presque Queen. Le matelas fut un achat important. En mousse pour sa légèreté et un de qualité. Bien dormir est critique. Nous dormons en perpendiculaire par rapport au camion. Ma tête est dans le coin et mes pieds sont dans la fenêtre de coté. Je fais 5 pieds 10 pouces et je dors mieux dans ma van que dans ma maison!

La première saison c'était pas mal ça. L'utilisation à motivé les besoins et on a continué en fabriquant des nouveaux meubles. Le poids étant encore et toujours un enjeu, leurs constructions devaient être de conception légère mais solide. Inspiré par mon temps à fabriquer des modèles d'avion, j'ai opté pour la solution structure légère avec des 1x2 et du plywood 1/8. Le plywood donne du corps à la structure et la rend solide. Colle et tack assure que rien ne bouge avec des équerres en métal. Oh oui, et un tas de vis à bois! En 2015 nous avons remplacé les meubles du haut. On en a profité pour agrandir le tout de quelques pouces ici et là. Chaque pouce compte.

L'armoire avec les tiroirs sur roues fabriqués par moi même. Le bois utilisé est le pin par souci de poids et d'économie.

Notre écran géant connecté à un DVD et une antenne HD.

Les armoires du haut refaites au complet en pin selon le même principe des autres meubles du camion. L'antenne HD au plafond pour la TV gratos.

La version complété 2016 avec l'expérience glacière custom qui fut un cuisant échec.

Printemps 2016 nous avons ajouté un meuble de cuisine avec une glacière sur mesure et un garde robe/garde manger qui déborde sur une partie de l'entrée devant la porte coulissante. Nous avons gardé la largeur d'une personne pour entrer et sortir de la van et avons gagné de l'espace de storage. Tout était fantastique...jusqu'à ce que l'expérience avec la glacière custom nous pète dans la face. Un virulent échec qui a pissé de l'eau partout et a fait lever et gonfler le plancher flottant, qui ne flotte pas en réalité. Ce qui nous amène au printemps 2017.

Printemps 2017, on recommence pour changer le plancher et isoler les murs. Il s'agit d'un styromousse coupe vapeur 1/2 pouce. Maléable et pas cher.


Consternation totale de nos proches, on arrache tout jusqu'à la tôle et on recommence l'intérieur. Pas vraiment le choix, le plancher flottant doit sortir et il faut tout sortir pour faire la job. Et c'est là que tout se met à débouler comme une tentative de record de dominos. Voulant en profiter pour faire notre isolation, nous enlevons les panneaux...oups, un trou dans le plancher de tôle. Oups numéro 2, les fenêtres sont dûes pour être re-scellées, on fait ça. Enfin, tout ça est fait et bien sûr la température décide de s'en mèler. Ah oui, je n'ai pas de garage donc on travaille dehors.

Les divisions sous le lit sont refaites afin d'avoir accès à une partie du storage de l'intérieur. Le système électrique est au milieu et le storage accessible de l'extérieur à l'arrière.

Installation du poèle, nouvelle plomberie et tuyau de gaz propane. Le robinet est alimenté par une pompe 12 volt d'une douche achetée sur Amazon pour $40. Le réservoir est sur le côté passager et un tuyau passe sous le lit pour se rendre au robinet sur le côté chauffeur.

Nouvelles batteries, ondulateur de 1000 watts en lieu du 3000 watts précédent. Ça prends moins de courant. Set-up par mon  fils électro-mécanicien .  :)

Boom! Frigo, un game changer. les bouts de tape un peu partout sont des aides mémoires de choses qui restent à faire.

En temps record, nous avons remonté les murs, installé un frigo, installé un poèle au gaz, refait le dessous du lit, installé un système d'eau, installé un système propane, nouveau système électrique et un paquet d'autres babioles et on a pas fini.  :)

Malgré tout, la van était prête pour le van-in du mois de mai à Mirabel. Un dernier détail, pour la finition du bois, nous avons trouvé une solution pour éviter d'utiliser un vernis toxique qui est long à sécher et dégage des vapeurs nocives pendant longtemps. Nous utilisons un produit fait pour les blocs de boucher. Une pâte non toxique qui protège le bois et laisse un beau fini. Il faut seulement en ré-appliquer à l'occasion. Disponible chez Réno Dépot et ailleurs j'en suis certain.

Bonne Route

Gerry  :)




vendredi 5 janvier 2018

Liens vers les articles de "bricolages" ou comment faire.



Un simple post pour vous donner un endroit afin de consulter les liens aux articles qui peuvent vous être utiles dans le domaine du DIY, how-to, comment faire, etc, dans notre blog.

- Générer sa propre énergie et surtout comment la gérer.

- La Table à $15

- Peinturer notre van à la Kékanne

- Convertir un Frigo de maison pour sa van

- Comment nous avons construit l'intérieur de notre van



Bonne route et ne courez pas avec les ciseaux.

Gerry  :)

mardi 2 janvier 2018

177 jours avant #vanlife, on est rendu où?


On capote! Dans 177 jours on déménage en permanence dans notre van et je serai à la retraite. Sauf qu'on fait pas ça juste de même. Vendre la maison, check. Donner sa date de départ à son boss, check. Mettre la van en storage, check. Se débarasser du stock qui ne rentrera pas dans la van, che...pas encore.

Tiki Motel qui fait dodo au sec.
Malgré une vente de garage énorme, 14 sacs de recyclage plein de papiers "importants" déchiquetés, 5 voyages au bazar d'église, des montagnes de sacs à vidanges, du stock donné aux enfants et connaissances..bin il en reste encore maudit! On dirait qu'à chaque fois que j'ouvre une porte, il y en a plus qui apparait.

Vous dites "ouin mais il reste encore 177 jours.". Nanon! On doit sortir de la maison dans 24 jours. Dans 24 jours, on commence la vie en van, sans la van. Ne voulant pas se taper un déménagement pour quelques mois de confort, nous avons élu de louer un Motel pour les 5 mois qui nous reste a faire avant que je quitte la job.

La van sans la van. Une partie de son contenu.
En perspective c'est pas une mauvaise idée puisque nous pourrons nous acclimater à la vie simple graduellement en utilisant que le stock qui va être dans notre van. Le camion est présentement en storage complètement vide de son contenu. Notre vaisselle, notre linge, enfin toutes nos babioles vont être les mêmes au Motel que dans la van. Donc, le surplus doit prendre le bord pas mal vite soudainement!

À date notre plan de transition, qui équivaut à marcher sur une corde raide, roule pas mal bien. Le stress de réussir pèse tout de même sur nos épaules. Au pire, on balance tout ce qui reste au chemin.

À suivre.

Bonne route

Gerry  :)

mardi 26 décembre 2017

Les accessoires analogiques pour la vie en van


Quand vient le temps pour faire des cadeaux à ceux qui vivent à temps plein dans leurs vans (Ou qui s'apprête à le faire.), c'est pas évident pour ceux qui veulent donner. On met ça où les cossins? Le cadeau doit être pratique et/ou pas prendre de place. Notre fille avait trouvé la solution pratique pour elle et nous en même temps. Elle a participé au financement de notre installation solaire en achetant les panneaux. Pratique pour nous et pour elle aussi puisque ce présent couvrait Noel, la fête des mères, la fête des pères, Pâques, nos anniversaires,  Qwanza, etc. Mon fils lui pour Noel nous a donné un Atlas routier qui couvre le Canada, les USA et le Mexique. Un excellent back-up analogue. Ce qui a motivé ce post.

Tiki Motel est un véhicule analogique, pas d'ordinateur nulle-part, et cet achat a été fait par choix. Les bébittes de nature mécanique se limite à ça, mécanique. Avec une base de connaissance moyenne en mécanique on peut se débrouiller pas mal au milieu de nulle part. Qu'en est-il pour les accessoires?

Les apps sur un téléphone on peut en avoir des tonnes, ça prends pas de place et ça pèse rien. Mais, ça prend du courant et la plupart du temps, une connection. Pas toujours évident et si on doit gérer notre énergie, c'est un drain de plus sur le total.


Un des premiers accessoires analogiques que nous nous sommes procurés fut un logbook. Une façon agréable d'enregistrer l'historique de nos déplacements, de garder un oeil sur la consommation d'essence, l'entretien, les spots secrets, enfin tout ce qui nous passe par la tête. Il s'agit de se discipliner pour le remplir à chaque jour et à chaque plein.


L'Atlas routier jumelé à une boussole peut nous sortir du pétrin advenant un manque de signal GPS. je n'ai aucune idée comment utiliser une boussole mais je sais qu'elle indique le Nord et ça, c'est déjà pas mal bon pour se dépanner. Par contre, ma blonde, elle, sait comment, mais je ne la considère pas comme un accessoire.  :)


Pour occuper son temps, rien ne vaut un bon livre. Le rapport qualité, poids et dépense en énergie est excellent. lorsque j'ai fini un livre, je le laisse sur un banc de parc ou dans une des nombreuses bibliothèques gratuites que l'on retrouve un peu partout. Les cartes à jouer, les jeux de société et les casse-têtes sont également très pratiques et ne consomment pas d'énergie. Au pire dans le noir, une bonne lampe au DEL alimentée par des batteries AAA peut faire la job sans drainer vos réserves principal.


Finalement s'il y a une chose que vous pouvez collectionner lorsque vous vivez en van qui ne pèse rien, ne prends aucune place mais est super pratique, ce sont les connaissances. On en a jamais assez!

Bonne Route

Gerry

ps Une idée cadeau sans pareil: Des cartes de gaz.  :)

dimanche 17 décembre 2017

L'Île du Prince Édouard, le paradis du boondocking.


Un détour typique sur l'Île du Prince Édouard
Notre destination pour le grand voyage de l'été 2016 était l'Île du Prince Édouard. Aucun but précis, la mission étant de se rendre et voir un coup arrivé sur place. Par chance notre ami Foster, sa famille et leur Dodge Roadtrek étaient déjà sur place une semaine avant nous. On a voyagé ensemble pendant une semaine pour profiter de leur connaissance des lieux.

Guy et Sandra nos amis vanneux partagent leur savoir.
La traversée sur le pont c'est très bien passée et pour ceux qui se posent la question, on paye en sortant. $46 bien dépensé et un centre d'information touristique vous attends à votre arrivée sur l'Île avec toutes les perruques d'Anne of Green Gables que vous désirez. Non, on est pas aller visiter cette attraction touristique.
Phare abandonné l'autre coté de la baie de Charlottetown.
Cet article est écrit pour vous transmettre mes impressions plus qu'un guide info-touristique. Nous n'avions que 10 jours et avons concentré notre exploration à la partie Nord de l'Île. Les renseignements que nous avions est qu'au Sud les moustiques étaient présents en nombre et voraces. De plus, nous avons appris que le Nord de l'Île avait une population Acadienne.


Les moustiques sur l'Île sont omniprésents près des forêts. Contrairemenent aux maringuouins vampire/ninja de la Côte-Nord qui s'infiltrent par la plus petite orifice de votre van pour vous tuer dans votre sommeil, ceux-là sont moins intelligents mais tenaces lorsque l'on fait l'erreur d'être dehors sur leur territoire de chasse à la brunante. Choisir de préférence des grands espaces ouverts près de la plage.

Trop près de la forêt, donc quantité industriel de moustiques, par contre ce port offrait non-seulement du stationnement gratuit, mais des salles de bain ouvertes aux publics.
D'ailleurs, les chemins publics qui se rendent directement à la plage sur l'océan sont gratos pour y passer la nuit. L'Île a plusieurs parcs provinciaux adjacents à des campings provinciaux. Les parcs ferment à 21h00 mais le camping est accessible à pieds par le parc. Ce qui vous permet d'utiliser les toilettes, douches et buanderie pendant le jour. Ne reste plus qu'à vous trouvez un endroit pour la nuit.

Gratos!
Le coté rural de l'endroit est spectaculaire autant que ses plages. Il ne faut pas se surprendre de traverser des "villages" en y voyant que 2 ou 3 maisons. Lors de notre voyage nous avons fait face à quelques ponts fermés pour travaux et le détour nous amenait dans un chemin de terre! À un tel point que nous avions demandé à un résidant si nous étions à la bonne place. Au moment d'écrire ces lignes, Tiki Motel a encore de la terre rouge sous le châssis malgré un sérieux effort de rinçage.

Skip's, comme allez manger dans une cuisine de la famille. Excellent.
Notre coup de coeur du voyage, North Rustico. Un endroit magique avec des plages superbes, un paradis. Par contre un résidant local m'a fait le commentaire suivant, "Viens le voir en février le paradis!"  :)






North Rustico

Charlottetown en dehors du secteur touristique.

Charlottetown

Anybeach PEI


En conclusion, est-ce qu'on y retourne à l'Île du Prince Édouard? Absolument!

Bonne Route.

Gerry  :)

lundi 11 décembre 2017

Générer sa propre énergie et surtout comment la gérer.

Produire sa propre électricité est simple. Pour $1 000 on peut facilement s'équiper d'un systême solaire décent avec batterie pour accumuler nos besoins. Avec un peu plus, on peut vraiment avoir quelque chose de sérieux. Je ne m'embarquerai pas dans quoi est mieux ou moins bon. Voici juste notre set-up.



3 panneaux de 100 watts pour un total de 300 watts sur le toit. Un contrôleur MPPT de 30 ampères, un ondulateur de 1000 watts et deux batteries à décharge profonde.

La clé dans tout système autonome en énergie, c'est qu'il faut savoir la gérer. Fini l'énergie sans fin qui provient du mur en échange d'une facture à chaque mois sans y réfléchir. L'autonomie de son propre courant vient au prix d'une prise de conscience, il n'est pas infini et demande d'être utilisé avec discernement.

Le coeur de la bête
Exemple, si comme moi votre co-pilote exige la présence d'un four micro-onde dans votre van, il ne peut pas servir à tout moment. Ça prend du jus en maudit un micro-onde. Le seul et meilleur temps pour l'utiliser est sur l'heure du dîner alors que le soleil est au plus haut et que nos panneaux sont plus performant. Ceci donne une chance à nos batteries de se remettre de leurs cendres. D'ailleurs entre midi et 14 heures, on en profite pour charger toutes les batteries de nos appareils portatifs.

L'ondulateur bouffe de l'énergie même lorsqu'il n'alimente pas un appareil. Le nôtre est fermé lorsqu'il n'est pas utilisé. Je tente le plus possible de m'alimenter directement au 12 volt pour éviter de l'utiliser. Notre éclairage, ventilation et système de son fonctionne au 12 volts. L'éclairage bien entendu est au DEL avec quelques lumières d'appoint qui fonctionnent avec des AAA. Merci Dollorama.

Un dernier endroit énergivore, c'est notre frigo. On ne pourrait pas s'en passer mais c'est mon plus gros casse-tête en terme de consommation d'énergie. Un truc simple est de le garder plein toujours, même avec des contenants fermés vides.  L'espace occupé n'a pas a être refroidi chaque fois que vous ouvrez la porte. N'oubliez pas de remplir le congélateur aussi si vous en avez un.


Bonne route!

Gerry