jeudi 11 octobre 2018

On se prépare pour l'Arizona.


Partir vers le Sud ça se fait pas juste de même. On se prépare pour une telle aventure, surtout quand le plus au Sud que t'as été c'est à Boston.

Il y a bien sûr toute la question logistique. L'entretien de la van, adresser les petits bobos, laisser une procuration en cas de pépin administratif, les rendez-vous de médecin, les prescriptions, acheter une nouvelle paire de souliers, etc.

Un autre aspect tout aussi important est la ceuillette d'informations sur la destination choisie. Comme les militaires, connaître le plus de détails avant la mission est primordial. Youtube c'est pas juste pour les vidéos de chats ou de gens qui se cassent la gueule pour notre plus grand plaisir. C'est aussi une source incroyable de renseignements.

Pour avoir une idée du climat et profiter de l'expérience de ceux qui sont passés avant nous, c'est une mine d'or. Les gens du coin font aussi des vidéos sur comment survivre le désert et sa faune. On a pas de serpents à sonnette ou de scorpions au Québec!

À un peu plus de 30 jours de notre départ, on garde un oeil sur la météo et préparons notre navigation en plus de regarder des vidéos.

Plusieurs d'entre vous nous ont laissé savoir que vous aviez hâte de voir nos photos de voyage. Croyez moi avec le temps maussade qu'il fait à Montréal, on a hâte de les prendre!

Bonne Route.

Gerry. :)

lundi 8 octobre 2018

Les vrais affaires, pipi caca.

On nous demande souvent comment on fait ou si on a une toilette dans notre van. La réponse est oui mais avec si peu d'espace, la solution doit être bien pensée et pratique.

Ne voulant pas être pris avec une toilette liquide qui on s'entends est pas trop agréable à vider, j'ai opté pour un 5 gallons avec siège et sacs. On y ajoutait de la litière de chat pour absorber odeur et liquide. Une solution bonne à 75%. Il faut être vite pour fermer le couvert si on veut éviter d'avoir une odeur pas trop cool qui envahisse la van. On s'entends que dans un si petit espace, c'est pas long que ça pue!

55 "portions" par pot.

Entre en scène dans notre vie un miracle de la chimie, Mini Poo Powder. Du silica avec un absorbant d'odeur qui transforme nos résidus corporels en gelé inodorante instantannément. Incroyable surtout par le fait qu'une seule cuilléré à table s'occupe de la business pour 21 onces.

En général, numéro 2 se passe dans les toilettes publiques. Le 5 gallons est utilisé seulement en cas d'urgence. On avait du mal à croire que si peu pouvait faire la job au point ou nous avons gardé la litière au cas ou. 2 urgences plus tard recouverte d'une cuilléré à table chaque, le pot de litière a pris le bord.

4 livres de moins dans le truck, plus d'odeurs, problème réglé á 100%. C'est tellement absorbant que si vous videz le pot dans un autre contenant pour trouver le petit scoop, le contenu ne rentre plus entièrement dans le pot. Il absorbe l'humidité ambiante!

Disponible sur Amazon

Bonne Route

Gerry.

lundi 1 octobre 2018

Ressources pour nomades, les bibliothèques municipales.


Malgré l'émergence de l'internet, les bibliothèques sont toujours présentes dans la plupart des Villes. Elles ont sû, pour la plupart, s'adapter aux changements et bonifier leurs services au delà du prêt de document.

Mais qu'est-ce que ça à voir avec la vie nomade vous dites? Cet endroit, gratuit, est plus qu'une mine incroyable d'information.

Un endroit climatisé, comfortable, calme et sécuritaire pour se divertir et s'informer. En bonus, toilettes, eau potable et WIFI gratuit. Vous avez besoin d'une place tranquille pour pitonner sans bouffer votre bande passante ET charger votre téléphone? Bingo! Bibliothèque.


Plus chill que McDo et en plus vous avez accès à des vidéos, musiques, revues, journaux et sans oublier la version originale de Google, le/la bibliothècaire qui peut vous trouver toutes l'information sur n'importe quel sujet.

Les bibliothèques organisent également des activités à l'occasion pour les jeunes et les moins jeunes.

Bonne Route

Gerry. :)

mercredi 26 septembre 2018

Comment on se garde au chaud dans Tiki Motel.

Wave 3 au propane. Oui, le foulard est assez loin pour pas pogner en feu.
Avec octobre qui approche, le temps froid approche et a déjà pointé sa face pendant quelques nuits. Lors de son achat, la van n'avait pas été équipée de chauffage ou isolée. Pas besoin, on roule juste en été avec...ERREUR. J'peux tu vous dire qu'à Sept-Iles parfois en mi-juillet il peut faire 5C avec du vent et de la pluie. 3, 4 chandelles dans l'évier ont rien faite pentoutes, même pas couper l'humidité.

Lors d'une des 3 reconstructions de l'intérieur, j'ai isolé avec du styromousse un demi pouce, isolé les fenêtres et nous avons fait des rideaux en polar pour séparer la cabine du poste de conduite et les portes arrières. On avait à l'époque un Mr Buddy Heater. Encombrant, pas pratique avec les petites bonbonnes et il créait beaucoup d'humidité. Nous avons depuis changé pour un Wave 3 qui s'accroche à l'intérieur d'une des portes d'armoires et ne fait pas autant d'humidité. Il est alimenté par une bonbonne de 5 livres.

C'est beau d'avoir un système de chauffage, mais il faut gérer le tout de façon efficace et sécuritaire. Le Wave 3 brûle propre mais il a besoin d'oxygène pour opérer, il a un système de déconnection en cas d'un trop bas niveau d'oxygène, donc la ventilation est critique. Il faut aussi prendre en considération le fait que nous produisons nous même du monoxyde de carbone en respirant. La plupart des gens ouvre une fenêtre partiellement ou le ventilateur de toit. Le problème avec la manoeuvre est que le précieux air chaud monte...et quitte le véhicule.

Vient à la rescousse une option qui trahi l'origine de notre van dans les années soixante, voir même cinquante. Au pied du conducteur, il existe une trappe d'air à ouverture manuel dans la G20. Je laisse cette trappe ouverte qui amène l'air au Wave 3. Au même moment, la combinaison du design ancien et du ravage du temps sont mis à contribution pour évacuer le monoxyde de carbone qui est lui, plus lourd que l'air. En effet la qualité d'assemblage de notre vieille GM apporte un écart béant entre la porte coulissante de coté et le reste de la carroserie même lorsque fermée. Un trou de ventilation de série qui a été récemment élargie tout naturellement par un "seal" de caoutchouc de 4 pouces qui est tombé de lui-même par terre la semaine passé, J'ai même ajouté un petit ventilateur pour guider le tout.

On réchauffe les couvertes en regardant Québec Vanning.
Résultat, nous sommes bons jusqu'à 5C extérieur avec 20C à l"intérieur à 60% d'humidité. À 0C, on pousse la machine un peu trop. Nous avons aussi une routine de temps froids. Avant le dodo, on va passer du temps sur le lit soit à lire ou regarder un peu de TV.  Notre chaleur corporelle réchauffe nos draps dans le processus. Les deux oreillers de trop sont utilisés pour isoler. Un au sol devant l'espace de storage sous le lit et l'autres au pied sur mon coté sur la porte extérieur. Nos manteaux et notre linge de la journée servent aussi pendant que nous sommes dans les bras de Morphée. Ils sont accrochés devant la porte coulissante de coté.

Le linge ça peut servir même quand ça sert pas.
Il est rare que le chauffage fonctionne toute la nuit. En général nous le partons une heure avant le dodo à fond et nous le repartons le matin. Cette tâche revient à la première personne qui se lève, en général moi. Nous ne savons pas encore combien de temps notre bonbonne va nous durer. Une semaine de service à date et il en reste. On va voir.

Pour ceux qui se posent la question, on passe pas l'hiver au Québec. On va mettre ça sur Drive et en direction pour le Sud.

Bonne Route

Gerry  :)

lundi 24 septembre 2018

El Campo Domaine du Radar 2018

Un coin perdu au Québec
2 semaines après son édition de l'Isle aux Coudres, c'était au tour du Domaine du Radar à St-Sylvestre de nous acceuillir au rassemblement El Campo organisé par Go-Van. Nous avons fait escale à Drummondville dans le stationnement du Walmart et nous nous sommes mis en route jeudi matin avec la ferme intention d'éviter le trajet en dents de scie de l'an dernier pour s'y rendre.

Après la côte à Godin il y a deux semaines, le GPS de Google nous baise encore. 4 kilomêtres après avoir pris la sortie, on se rend compte qu'il nous envoie dans le même maudit chemin que nous voulions éviter. Coudonc, on est pas pressé alors on a continué. Le paysage magnifique a été notre récompense malgré le zigonage.

Nous étions quelques uns jeudi et les irréductibles sont arrivés vendredi dans la grosse pluie qui s'est avérée être les restes de l'ouragan Florence. Après une brève accalmie en fin d'après midi, la pluie avec des vents violents se sont pointés vers 21h00. Plusieurs ont battu retraite dans leurs vans. Samedi fut ensoleillé mais froid. Mettons que Sabrina de Wandxr, qui n'était pas là cette année, aurait laissé son G string dans la van.

El Mecano

Le feu de camp a sauvé la fin de semaine.

Josée-Anne et Céline en grosse discussion. Je me demande si elles discutent de Google GPS?

Manon avec les bons gants.

Claude s'est tiré une bûche.

Cette année nous avions l'option d'avoir notre propre feu sur les différents sites de groupe. Ce qui nous donnait le choix de nous joindre au site principal pour le spectacle ou se voisiner dans les différents groupes. Un plus puisqu'avec le froid, les feux ont brulés même en plein jour. Rien de plus rassembleur en campant qu'un bon feu de camp. Ce fut l'occasion de revoir des amis, en rencontrer en personne pour la première fois au-delà de Facebook et bien sûr, en faire de nouveaux.

Une de ces rencontres formidables fut avec Carole Carrier qui nous a fait découvrir la musique intuitive autour du feu avec des instruments variés dont je ne connaissais pas l'existence. Chaque rassemblement à son moment mémorable, pour plusieurs d'entre nous, c'était avec Carole. Un grand merci pour cette initiation à la musique amérindienne. J'ai ma flute maintenant et j'ai hâte d'en jouer dans le désert de l'Arizona.

Josée-Anne avec sa nouvelle acquisition.

Carole, Maestro de la musique intuitive. 

Céline qui évolue sur les cordes.

De la bouette...bin d'la bouette.  :D



Un gros merci à Julien et sa gang de tenir ce genre de rassemblement. Notre gang a beaucoup apprécié. De retour à Montréal, on va se tenir tranquille pour quelques temps et on va réviser Tiki Motel pour le grand départ en novembre.

Bonne Route.

Gerry  :)

mercredi 19 septembre 2018

Merci à Drummondville et son Walmart.

Mon premier poisson de la saison capturé au Maxi de Drummondville. Dans la plus grande tradition sportive, il a été relâché et remis dans le réfrigérateur.
Pour la deuxième fois cette saison, nous passons la nuit en transit dans le stationnement du Walmart à Drummondville. Sachant que d'y passer la nuit est possible, c'est un arrêt transitoire de choix.

Nous sommes partis de Montréal ce matin allège et nous avons décidé de faire notre épicerie au Maxi tout près. Question de remercier la ville hôte à part du fait que le poids de l'épicerie aurait brulé du gaz de plus sur la 20.

J'ai pris le temps aujourd'hui pour calculer combien nous avons dépensé á Drummondville cette année. Eh bin un beau $850.00

C'est pas une fortune mais c'est de l'argent neuf dans la région dépensé en essence, épicerie, vêtements, électroniques dans plusieurs commerces de la Ville. Pour ceux qui aiment dire que les nomades sont des bougons qui dépensent pas en ose dire le contraire.

J'ai fait trois visites dans des campings cette saison pour un grand total de $80. Vous divisez ça en trois pour les villes où sont localisés ces campings et pas une cenne de plus. Quand je suis dans un camping, je n'ai pas tendance à sortir du site.

Savez-vous combien j'ai dépensé à Magog et Tadoussac? Pas une maudite cenne. Pourtant, je suis passé par Tadoussac.

Enfin, encore un gros merci à Drummondville et les autres qui permettent ces haltes de nuit. Mes excuses à la Mairesse de Rivière-du-Loup, nous n'avons pas eu la chance de nous rendre cet été tel que promis, mais on se reprend l'an prochain.

Bonne Route

Gerry. :)

mardi 18 septembre 2018

6 055 kilomètres plus tard!

Pour nous, le vanlife temps plein commençait officielement le 12 mai dernier. Par contre, ma libération complète fut le 30 juin, la journée suivant mon dernier quart de travail. Cette journée là nous étions en route pour un van meet à Trois-Rivières avec des membres de Québec Vanning sur la 40.

Comme un présage pour souligner ce nouveau début, c'est à ce même moment que l'odomètre de Tiki Motel tournait une page historique dans son histoire de 38 ans et pour la première fois accomplissait un tour complet pour revenir à zéro.

Nous avons parcouru 6 055 km depuis. L'Ontario, le Nouveau-Brunswick, le Bas St-Laurent, la Côte-Nord, Charlevoix, Québec, l'Outaouais et bien sûr
Montréal. C'est beau ailleurs mais c'est encore plus beau au Québec. Si seulement tout le monde pouvaient voir ce que nous voyons.

Nous avons vu des paysages formidables et des gens fantastiques. Je n'ai jamais fait connaissances avec autant d'étrangers sympathiques en si peu de temps.

On a eu la chienne aussi à deux reprises. Pour ceux qui nous suivent, vous savez de quoi je parle. J'ai découvert qu'un vieux véhicule qui fonctionne constamment demande beaucoup d'attention. Les petits bobos faut s'en occuper vite. Je n'ai jamais fait autant d'entretien sur une maison. Le Dieu Vintage demande régulièrement son tribu.

Pour ce qui est des dépenses, on commence à sortir du mode vacance/party de retraite pour garder un oeil sérieusement la dessus. Par contre je peux vous dire qu'on a depensé aux moins $1 400 en essence...mais juste $80 en camping.

Avons-nous des regrets? Pas pentoute. Pour l'instant on respire un peu en restant local et on à hâte pour notre grand départ hivernal vers le Sud.

Bonne Route

Gerry. :)