lundi 19 février 2018

C'est quoi la van parfaite?


On voit souvent dans les discussions en ligne la grosse question, c'est quoi la meilleure van? Si vous avez une quantité illimitée d'argent, un bon classe B flambant neuf et boum, problème résolu. Pour le reste de nous, la réponse n'est pas aussi simple. En fait, elle est à multiples choix.

Tout repose sur vos besoins les plus importants. Le prix à l'achat, consommation d'essence, frais d'entretien,espace, espace, je l'ai tu dis, l'espace. L'utilisation que vous voulez en faire va également influencer votre achat. Long terme, court terme, temps plein ou occasionnel, toutes ces choses pèsent dans la balance de votre décision. Alors explorons les choix possibles avec leurs avantages et les compromis qui accompagnent chacun.

Chevrolet Astro. Sans les mags, une van stealth par excellence.
 Commençons par la façon la plus accessible d'entrer dans le monde du vanning, la minivan. Dodge Caravan, Toyota Sienna, Honda Odyssey, Nissan NV2000 et j'inclus les Astros et Safaris de GM. Ces véhicules ont la même consommation d'essence qu'une voiture familial, on l'avantage de pouvoir être utilisé comme véhicule principal en dehors des voyages occasionnels, elles sont facile à trouver sur le marché de l'usagé à des prix abordables et les pièces sont faciles à trouver. D'ailleurs il existe des manufacturier qui font maintenant des kits amovibles pour transformer la minivan familiale en campeur au besoin pour ceux qui ne sont pas bricoleurs. Par contre, l'espace est limité et si votre voyage devient habité chaque jour par la pluie, vous êtes mieux de vous préparez des activités à l'intérieur. Le côté furtif d'une minivan est également du niveau Ninja pour ceux qui préfère le boondocking.

La très désirée Sprinter.
L'autre niveau est la van pleine grandeur neuve ou récente. Ford Transit, GM Savannah/Express, Sprinter et Promaster sont des véhicules récents qu'on peut acheter neuf ou usagé. Garder en tête que ces vans usagés lorsque vendues à très bas prix sont en générale pas mal maganée et en grand besoin d'amour. Par contre les pièces sont facilement disponibles et l'espace est au rendez-vous. Il est possible de se monter une belle mini-maison bien aménagé dans un de ces gros camions. pour la consommation d'essence, elle est bien sûr plus élévée qu'une voiture standard. Le diésel est une option mais quand un diesel casse, la facture est généralement salée et bouffe les économies d'essence pas mal vite. Ces vans, si elles sont assez récentes, ont également l'avantage de possiblement être accompagnée d'une garantie.

Van Campeur Vintage
La van vintage d'occasion est une bête à part. Les pas chères qui vont vous amenez loin sans réparation se font de plus en plus rare. On parle ici des GMC, Ford, Dodge et VW qui ont 20 ans et plus. Les pièces sont parfois difficile à trouver et les bons mécanos qui s'y connaissent aussi. Faire l'achat d'une van vintage sans aucune connaissance mécanique est un sérieux risque pour votre porte-feuille. Les vieux camions ça cassent et ça coûtent de l'argent, parfois beaucoup d'argent. Par contre si vous n'avez pas peur de vous roulez les manches et d'apprendre, c'est très satisfaisant au niveau du dévellopement personnel.Les grosses américaines consomment en moyenne 20 litres au 100, un facteur important à considérer. Par contre l'espace est non négligeable.

La van campeur classique, cool top niveau.
Les VW Westfalia et van se mérite un paragraphe à elles seules. Le cool factor d'une vieille Volks est inégalable. En être propriétaire vous mets automatiquement membre d'un réseau de contact à travers le monde qui peut se qualifier de tribu et je dirais presqu'une religion. Une VW classique ne passe jamais inaperçu et son acquisition amène également avec un style de vie ou parfois les pannes sont considérées comme un chapitre du voyage amenant vers de nouvelles connaissances. On ne roule pas une VW ou tout autre van vintage comme une Civic de l'année. Ça demande une certaine attention de tous les instants et beaucoup d'amour.

Classe B
Les classe B usagés et campeurs sont notre dernière catégorie. Déjà aménagé pour ceux qui n'ont ni l'envie ou le savoir de commencer à zéro, c'est une bonne option. Attention par contre, ces véhicules pleinement équipés viennent avec encore plus de potentiel à problèmes. En effet, tout les équipements connexes qui sont inclus dans ce genre de van vieillissent aussi comme le véhicule et nécessitent de l'entretien et parfois le remplacement. Des frais de plus à calculer sans oublier la consommation d'essence élevée comparativement à une voiture compacte.

Au final si j'ai un conseil pour vous c'est ceci: C'est pas parce que le prix de vente est élevé que la van est bonne. Des citrons et des vidanges sont disponibles dans toutes les gammes de prix. Prenez le temps de faire inspecter votre futur achat. Ce sera du temps et de l'argent bien investi même si votre coup de coeur ne s'avère pas être à la hauteur de vos attentes.

Bonne route.

Gerry  :)

lundi 12 février 2018

Des outils de camping essentiel en van.



Un bon couteau est essentiel en camping. Je garde dans ma van et sur ma personne un couteau en tout temps. Que se soit pour couper ou tailler du bois pour préparer un feu, ouvrir une boîte ou couper de la pizza, une bonne lame est toujours pratique.

Smith & Wesson 1st Response
Sur ma personne j’ai en général un Smith and Wesson 1st Response de service avec une lame qui se ferme et plus important encore, elle se barre lorsqu’elle est ouverte. Une option très pratique si on veut conservé ses doigts lorsque la lame est déployée. Cette option n’est pas présente sur tous les couteaux, un canif Suisse en est un qui ne l’a pas. Ce couteau a également un coupe ceinture/lacet et un punch pour pulvériser une vitre d’auto. Très pratique pour se sortir d’un véhicule accidenté.

Mora Bushcraft
Dans la van ou sur ma personne en forêt, j’ai un Mora Bushcraft. La poignée a une excellente prise ergonomique en caoutchouc. La lame est fait d’un excellent acier avec beaucoup de carbone et son design est large avec une très bon profil pour ouvrir les cannnes de conserve si vous êtes mal pris. Par contre, n’ayant pas de finition, il est important de garder un œil sur la lame afin de la lubrifier à l’occasion afin qu’elle ne rouille pas. Le fourreau vient avec un bâton à feu et une pierre pour la garder bien coupante. Il y a des tonnes de vidéo sur Youtube pour apprendre à affiler une lame en utilisant une de ces pierres. C’est un art.

J'ai hâte d'essayer cette petite hache,
J’ai aussi reçu récemment en cadeau une petite hache. Je n’ai pas encore eu la chance de l’essayer mais j’aime bien son profil mince, sa lame coupante et son poids léger. Ma vieille hache vient de prendre le bord.

Plusieurs se posent la question, est-il légal de porter sur soi un couteau? Selon le Code Criminel Canadien, l’interprétation est large et beaucoup est laissé au bon jugement des policiers sur le terrain. Le gros bon sens entre aussi en jeu. Utiliser ou avoir un couteau avec des intentions criminelles ou pour blesser autrui est illégal, même et surtout pour se défendre. Logiquement, porter un couteau en forêt c’est legit mais porter une machette à la ceinture pour aller dans un bar, pas legit pentoute. Avoir un couteau sur soi avec la justification d’auto défense est illégal car il est alors considéré comme une arme. Avoir un couteau de poche sur soi pour ouvrir des boîtes ou couper sa pizza, selon le code, c’est un outil. Un couteau est une arme seulement si vous considérez l’utilisé comme tel, sinon c'est un outil.

D’ailleurs, l’idée de se défendre avec un couteau n’est pas une option à considérer. À moins d’être une ceinture noire dans l’art du maniement de ces armes, ne pensez-y même pas! Je suis certifié en maniement du bâton droit, je pourrai mieux me défendre avec un manche à balai ou une canne qu’avec un couteau.

Votre meilleure défense est de garder l’œil ouvert pour être conscient de votre environnement et de ce qui s’y passe afin de prévenir de vous mettre dans la merde ou pour la voir venir de loin. En passant, si vous êtes confronté à un couteau pointé vers vous, votre meilleure chance est de partir à courir dans la direction opposée.

Pour revenir aux couteaux de camping, peu importe le choix, une lame de qualité qui répond à vos besoins sera toujours pratique. N’oubliez pas, laisser hors de porté des enfants et courez pas avec dans vos mains.

Bonne route.

Gerry J

lundi 5 février 2018

La Gaspésie, notre premier voyage.

Notre premier stop au Capitaine Homard
L'été 2014 était notre première saison avec Tiki Motel. Première destination, la Gaspésie. Mon dernier voyage en ce lieu datait de 1972 et on voulait essayer notre nouvelle bébelle sans aller trop loin. N'étant pas certain à 100% de sa mécanique, je voulais pas trop prendre de chance. Même l'itinéraire était prévu en conséquence. Descendre par Amqui et revenir par le même chemin à Montréal.

La vue qui a vendu le vanning pour nous.
Notre premier arrêt fut au Capitaine Homard pour souper et camping au bord du fleuve. À nos début, la van avait un lit, des armoires au plafond, tv-dvd, une glacière, un évier pas branché à quoi que se soit et une batterie auxiliaire usagée. Fallait une prise et un site.Céline ne s'était pas encore fait à l'idée du boondocking.

Because Amqui.


Rien d'exaltant à raconter sauf pour dire que la visite en vaut la peine. Payez vous un tour de bateau à l'Île Bonaventure, ça vaut la peine. Au final,la van se comportait bien et on n'a décidé de faire le tour de la Gaspésie en longeant la côte pour revenir à notre point de départ. Que beau voyage. On y retourne certain.




Vue arrière du Rocher Percé à marée basse.
.

2 épaves sur le bord de la 132.
Sur le BORD de la 132!





Port de pêche.

Musée du Empress of Ireland à Rimouski.

Un des vestiges provenant du Empress of Ireland.

L'intérieur du Sous-Marin Onondaga à Rimouski, Une visite fascinante et inter=active.
Céline qui contemple.

Bonne Route

Gerry  :)

mercredi 31 janvier 2018

Magog veut pas que tu dors dans ta van.

Walmart à St-Constant
Récemment j'ai vu passer un post sur Facebook qui montre une affiche au Walmart de Magog qui s'excuse auprès des usagers que malheureusement un règlement de la Ville interdit l'usage d'un véhicule récréatif comme lieu d'habitation dans leur stationnement...QUOI!?! Règlementer le stationnement d'un véhicule routier, je veux bien. C'est un pouvoir accordé aux Villes. Mais règlementer son usage personnel? J'avais de la misère à croire qu'une Ville a le pouvoir de légiférer la-dessus dans un règlement de stationnement.

Grâce aux recherches de mon copain Roger, j'ai pu consulter le règlement dans son ensemble. Magog n'a pas un règlement spécifique au stationnement mais un règlement général qui englobe le stationnement, la vente aux détails ainsi que le zonage et autres dans différents chapitres. Entre les chapitres "enseigne et banderoles" et "vente sous la tente", on trouve la section "remorques et roulottes" qui spécifie qu'il est interdit d'utiliser un véhicule récréatif comme lieu d'habitation sauf aux terrains prévus à cette fin. Du zonage, donc applicable dans le stationnement du Walmart et tout autre place publique.

Cet article n'est pas applicable sur la voie publique (Qui a sa propre définition dans le règlement, donc pas une place publique). Par contre, dans la section stationnement il est interdit à un VR de stationner plus de 2 heures sur la voie publique. La définition de véhicule récréatif (Très détaillée en passant) dans le règlement général inclus les vans (autocaravane). Donc vous pouvez vivre ou dormir dans votre van sur la rue pendant 2 heures avant d'être éligible à recevoir un constat.

Le Règlement Général de Magog

Un défi pour les experts du Stealth Vanning mais pas une place pour Tiki Motel. Pas que je tienne a aller à Magog. Après avoir lu leur règlement général je n'ai pas l'intention de visiter ce havre compulsif obsessif et encore moins y dépenser notre argent. Lors de nos voyages nous avons remarqué d'autres villes du même genre, Kamouraska, Natashquan, Laval, pour en nommer quelques unes. C'est triste mais nous allons ailleurs ou passons tout droit. Pour ceux qui disent qu'on ne dépense pas d'argent, j'ose dire le contraire. Nous avons besoin d'essence (pour Tiki Motel BEAUCOUP d'essence), de la bouffe, les restaurants et si malchance, des pièces de rechanges. C'est sans compter les places payantes que nous visitons. De l'argent neuf amener à plusieurs moulins.

Sur ce, on va retourner avec notre cash aux places acceuillantes comme Trois-Rivières, Vaudreuil, toute la Côte-Nord (sauf Natashquan) et celles qu'on s'apprêtent à découvrir.

En passant, je ne suis pas juriste. Par contre, je vais bientôt prendre ma retraite après 33 ans de service comme personne chargée de l'application de la Loi pour une municipalité.

Bonne Route, dormir dans sa van c'est pas illégal.

Gerry  :)

dimanche 28 janvier 2018

Fabriquer un poêle Woodgas ou sans fumée,

Le nécessaire pour le projet.
Il est toujours pratique d'avoir un petit poêle de camping dans la van si on va en excursion en forêt ou comme un back-up en cas de problème. Il y a beaucoup de petit poêle sur le marché mais pour éviter des frais d'achat pour rien et sauver de la place pour trainer le combustible, il existe une option simple.

Il est possible de fabriquer un poêle au woodgas pour presque rien. Le woodgas est le gaz qui s'échappe du bois qui n'est pas brulé lors d'un feu conventionnel. Le poêle sans fumée possède une deuxième chambre qui admet de l'air qui est chauffé et qui sort en haut de la chambre de combustion  principale et s'enflamme. Un peu comme un afterburner, brulant deux fois le combustible. Pas de fumée. Ce qui est pratique aussi avec ce poêle, vous pouvez faire bouillir de l'eau avec quelques petites branches secs ramassées au sol n'importe oû. Pas besoin d'acheter ou entreposer de combustible!

Les matériaux sont simples, 2 cannes de conserve, une petite et une grosse. La petite est la chambre de combustion principale avec le fond troué ainsi qu'autour de la base pour alimenter le feu et des trous en haut pour admettre l'air chauffée afin qu'elle soit allumée par les flammes. La grosse a des trous à la base pour  admettre l'air qui alimente le feu et qui va chauffer vers le haut entre les deux parois. Finalement, un trou dans le haut afin d'insérer la petite. Voilà, simple comme bonjour.

Tracer avec la petite canne sur le fond de la grosse.

Prendre la petite canne et faire des trous tout le long de la base et en haut.

Trouer le fond de la petite canne.

Faire des trous tout au long du haut (le bout complètement ouvert.) de la grosse canne.

Ouvrir le fond de la grosse canne le long de la ligne tracé au début.

Faire des petites coupures perpendiculaires tout le long de l'ouverture. Ceci va aider à rendre l'ensemble plus étanche.

Insérer le fond de la petite canne dans le trou fabriquer dans le fond de la grosse.

Lui donner un bon coup de main.

Mission accomplie.

Détails du dessous du produit fini.
J'ai utilisé un bon couteau et des cisailles pour faire la job. Temps total 20 minutes. Il est certain que vous pouvez faire mieux et plus beau avec une perceuse et un peu plus de temps.

Le produit fini en action.
Ce poêle doit être utilisé à l'extérieur et pas dans un abri. La flamme peut monter jusqu'à un mètre et plus en hauteur et il dégage beaucoup de chaleur.

Bonne route et n'oubliez pas de consulter nos autres articles sur comment bricoler.

Gerry  :)

jeudi 25 janvier 2018

Plus de maison, on est full time. Enfin presque.



Aujourd'hui est une grosse journée dans notre plan de retraite/full time. Je suis à la moitié du temps qui me reste à travailler depuis que j'ai donné mon avis de retraite (154 jours pour les curieux) et nous avons officiellement vendu notre maison, passé chez le notaire, donné les clés pis toutes! J'ai donné mon dernier coup de pelle il y a 2 jours.

Nous sommes maintenant dans notre petite chambre d'hôtel avec tous nos biens en attente du 17 mars. À cette date, la van va sortir du storage pour se rendre directement au garage pour les derniers pépins et mesures préventives mécaniques. On prévoit y habiter à la mi-mai.

Nous avons un conseil pour ceux qui veulent s'embarquer dans une telle aventure, prendre le temps de planifier le move. Nous sommes chanceux car jusqu'à présent, tout se passe relativement sans anicroches et se déroule selon notre plan d'action.

Tout, mais tout, doit être planifié. Les revenues, se débarasser des cossins, comment gérer les ressources à notre disposition, le temps, l'entretien, etc. Une autre chose qui nous a aidé grandement fut 2 simulations majeurs, soit vivre dedans en octobre 2016 pour 3 semaines dans notre entrée et notre voyage de 3 semaines l'été dernier sur la Côte-Nord complètement débranché.

La préparation psychologique est importante aussi. Être prêt à laisser aller les cossins mais certains comforts aussi tout en sachant qu'en échange, vous allez avoir une quantité énorme de temps pour vous.

Merci de nous suivre et on continue notre aventure même si pour l'instant, elle est encore quelque peu sédentaire.

Bonne route.

Gerry  :)

dimanche 21 janvier 2018

Le Vanlife sans la van part deux.


Bon, une semaine de complété dans notre nouveau chez nous. On a profité de notre résidence secondaire pour finir de vider la principale. C'est fait, on vient de faire notre dernier voyage dans ce qui devient à partir de vendredi notre résidence principale.


Tout ce que nous possèdons est dans notre petit appart loué au mois. Tout, la vaisselle, le linge, les outils, le nécessaire à carrosserie, la peinture orange brulé et Dover White, des pièces de van, you name it! Tout est là. Les prochains mois vont être consacrés à trier et mieux classer tout ce bordel et bien sûr, larguer encore du stock qui pour des raisons ésotériques ont réussi à se rendre ici. On l'a déjà dit, c'est pas évident de se débarasser de tout.

On est brulé!

Pour ce qui est du confort de notre nouveau chez nous, c'est pas mal moins grand, les voisins derrière aiment bien s'engueuler toute la journée, les voisins d'en haut doivent peser dans les 500 livres et marchent partout à 6h00 du matin, ça sent le pot à plein nez dans le corridor et nous sommes collés sur le boulevard en ligne direct avec l'urgence de l'hôpital la plus proche. On a jamais aussi bien dormi, sauf dans la van. Non, je ne suis pas sarcastique du tout, on est vraiment bien. Faut dire qu'on ne s'attendait pas au Ritz.

Bonne route.

Gerry  :)