mercredi 20 juin 2018

Magog veut nous voir et Tadoussac a des problèmes aux Dunes.



En janvier dernier je publiais un billet sur les restrictions excessives de la Ville de Magog concernant les VR sur leur territoire. Coup de théatre hier, la Ville de Magog change sont règlement pour permettre au VR, de facto les vans, de se stationner dans les stationnements privés, à condition que les propriétaires des lieux le permettent. Une condition logique considérant qu'une propriété privée est...privée.

Après la tentative de Camping Québec de faire penché Rivière-du-Loup vers plus de restrictions en mai dernier, je dois admettre que cette nouvelle m'a un peu surpris. Une belle surprise. Je suis curieux de connaitre la motivation des Élus pour ce changement radical. Serait-ce que le style de vie nomade prends de l'ampleur et commence à représenter un sérieux pouvoir d'achat? J'ai reçu une invitation à liker la page de la Ville de Magog hier, un automatisme lorsque l'on visite leur page Facebook, et je leur ai laissé savoir que le changement était apprécié. Donc, si vous vouliez visiter Magog en nomade, c'est maintenant possible de le faire sans vous faire placer dans un enclos. Bonne visite.

Dans une tout autre direction mais dans le même sujet, Tadoussac annonce que la règlementation interdisant le camping, qui inclus les VR et les vans, sera appliquée cet été dans le Parc des Dunes. Un affichage pour un poste de Constable Spécial pour appliquer la règlementation et un conseiller municipal de la Ville qui se joint au groupe Québec Vanning pour faire la seule annonce de leur intention démontre leur engagement à la mission. La Sureté du Québec verra aussi à l'application de ce règlement. Le Parc des Dunes fait parti d'un parc national et bien qu'il soit dans les limites de la Ville, certains doute que la règlementation de la municipalité ne soit applicable. À vous de juger si vous êtes prêt à contester à la Cour et visiter la région hors saison pour le faire.

Mais avant d'être outré, nous devons prendre en considération l'ampleur du problème. Les Dunes de Tadoussac offre une vue spectaculaire du fleuve dans un décor enchanteur. Un aimant à touriste qui génère beaucoup d'intérêt et de visiteurs chaque année. L'infrastructure par contre n'est pas à la hauteur du volume. Étant un parc provincial, la Ville peu difficilement justifié à ses contribuables de dépenser l'argent de leurs taxes pour installer et maintenir des ressources. Des ressources qui manquent de façon criantes comme des toilettes, des poubelles et le personnel pour faire leurs entretien. Bien que le provincial soit propriétaire du site, il est laissé à lui-même et les Élus locaux sont aux prises avec les plaintes de détritus, de bruit (VTT et party), de feu de camps et de caca laissés sur le site.

En discussion avec le Maire Breton cet après-midi j'ai compris que l'enjeux est majeur. Une ville de 800 habitants n'a pas les ressources matérielles et financières pour supporter un tel roulement de visiteurs sur un site non controllé. À par l'affichage qui sera installé bientôt par Québec, le gouvernement provincial n'a aucune intention d'investir sur se site, ne serait-ce qu'une poubelle. Les résidents de Tadoussac ont droit à leur quiétude et nous devons respecter ça. L'interdiction d'y camper sera mise en place afin de contrer un problème qui est devenu majeur à cause de quelques idiots.

J'invite nos membres à s'assurer de ne rien laisser derrière eux lorsqu'ils visiteront ce lieu magique et de respecter la faune local. Malheureusement, il n'y a rien à faire, ce site est perdu pour ceux qui veulent y passer la nuit.

Bonne Route

Gerry  :)



lundi 18 juin 2018

Un paquet de problèmes enfin réglés!

Porte miraculeusement récupérée!
Les heures au travail, la température peu clémente et le nombre d'activité de vanning à laquelle nous avons participé on contribué à ralentir nos efforts de mettre notre van à niveau pour la grande aventure. Pas que ça nous dérange, ont aime bien ça vous voir, mais le temps file et les travaux commencaient à s'accumuler. Sans parler des petites affaires qui lâchent ici et là. On a pris la décision commune de ne prendre aucun engagement la fin de semaine dernière afin de faire avancer le chantier à grands pas. Question de réduire les miles aux tabarnac encore plus.

2 équerres et 4 vis = fini de ramasser le système de son dans le lit tout le temps.
Comme j'ai déjà dit, un petit problème dans un petit espace prend des ampleurs de catastrophe pas mal vite et devient excessivement frustrant quand il y a récurrence. Des tas de petites choses comme des switchs qui ne fonctionnaient plus ont été remplacées, des barrures ont été mises pour remplacer le foutu bungee qu'on oubliait tout le temps de mettre avant de partir avec la van et des crochets, plein de crochets posés partout!

Des vis pi des vis pi des vis...il y en a moins là.  :)
Nous en avons aussi profité pour réduire le stock en trop. Céline a réduit les trois boites entre nos deux sièges en une seule, les paquets de vis, écroux, washers et petites babiolles en tout genre ont été réduit au maximum aussi. Chaque chose à sa place. D'ailleurs, notre grosse couverte de danseuse qui nous tient au chaud par temps froid et qui prends de la place par temps chaud a trouvé un espace de storage utile. Nous stationnons souvent dans la rue penché vers la droite et notre tête est vers le bas. La couverte est maintenant roulée et pliée sous notre matelas à la tête. Hors de vue et pratique.

Interrupteur cheap en plastique remplacé par un de qualité industriel. Technique de paresseux pour voir s'il fait vraiment soleil dehors.
Un autre bobo récurrent est le morceau d'isolation pour les portes arrières. Les velcros de notre plan d'origine sont mort bien avant le full time et nous devions sortir la perceuse et vissé le tout à chaque déplacement. Sans parler du foutu résiduel de colle qui était partout. Un simple rideau sur une trac en polar confectionné par Céline a mis un terme à cette situation.

Powerbar qui ne tombera plus jamais. Noter le crochet qui garde le paquet de fil loin des pieds de ma douce.
Finalement, après deux semaines de loyaux service de notre nouveau frigo qui a une lumière dedans, fait de la glace et ferme tout seul si la batterie est trop faible, il était temps de finaliser le meuble qui le contient. La premère étape était de ré-installer la porte sous le lavabo après l'avoir trimmé de quelques pouces. 3 sacres plus tard le tout était tiguidou. On claire le tapis, le frigo et la toilette entre toujours dedans. La menuiserie demeure encore et toujours ma Kryptonite.

Fini le bungee oublié et le contenu qui va s'éffouérer sur le sol dans la sortie d'une autoroute.

Bonne Route.

Gerry  :)

lundi 11 juin 2018

Laissez moi vous parlez de notre nouveau frigo!

Nouveau Frigo, trop gros pour la cuisine existante.

Un problème récent c'est résolu en un moment magique, notre réfrigérateur. Nous avons passé d'une glacière à nos début à un frigo de bar 110v patenté pour rouler sur 12V l'an dernier. L'exercise avait été un succès lors de notre périple de 3 semaines sur la Côte Nord. 3 semaines exceptionnelles de soleil continuel, un succès déguisé qui allait s'avérer être une catastrophe totale pendant la semaine 2 de vivre à temps plein dans la van.

En premier, le temps merdique a tué nos batteries qui étaient déjà fatiguée. Nous les avons remplacé par deux plus grosses flambant neuves à la fin de la seule journée ensoleillée de la semaine suivi par 3 jours de pluie, le Dieu de la météo s'acharnant à vouloir mettre à mort nos nouvelles batteries. 48 heures branchés sur un chargeur les ont enfin remise sur la bonne route mais à peine. Le frigo 110V bouffant les ampères comme Homer Simpson au buffet à volonté.

Il fallait se rendre à l'évidence, notre solution pour le vanning de plaisance ne pouvait faire le poids dans un scénario temps plein. Fallait cracher le cash pour un frigo fait pour cette application, un 12V. Une courte recherche nous a pointé vers les gens très sympathiques de Réfrigaz à St-Césaire qui nous ont vendu sur place un Frigo Nova Kool de fabrication canadienne de 4,3 pied cubes. Installation des plus simple avec un fil noir et un fil rouge. Une fusible de 10A sur le positif et nous étions en business. Pour nos $1 300.00, il inclut un petit congélateur et une lumière! Nous avons passé de 16A/heure à 2A/heure de consommation avec se nouveau frigo hyper performant. Le seul problème à l'horizon, le meuble de cuisine est maintenant trop petit.


Grâce à l'aide précieuse d'une soeur et d'un frêre vanneurs, nous avons eu accès à une entrée, des outils et de la main d'oeuvre. La démolition et la reconstruction de notre cabinet de cuisine c'est fait en une courte journée. Un gros merci à Johanne et Sylvain, nous sommes à tout jamais reconnaissant de votre acceuil.

Bien que le frigo soit une pièce maîtresse de l'ensemble, les petits pépins aussi sont une source interminable de stress et de sacres à profusions. Après avoir mis un terme à la situation BBQ (Merci encore Josée.), le prochain sur ma liste était le maudit fil d'extension. Solution simple, deux accroches manteaux posés sur la porte arrière on vite fait de mettre un terme au fouilli et réduire le nombre de sacrage au gallon.

Extension à sa place.

En gros la semaine 4 c'est très bien passé et j'ai juste hâte de mettre un terme à la vie professionnelle pour enfin pouvoir concentrer tout mon temps à notre nouvelle vie. 17 jours...

Bonne Route

Gerry  :)



lundi 4 juin 2018

Semaine 3 full time, ça va mieux.

Enfin, après 48 heures branchées sur le chargeur chez fiston, nos deux D31 12 volts tiennent leurs charges à merveille. La console est maintenant ré-alimenté mais il s'agit d'un fix temporaire. On apprends vite qu'utiliser un véhicule comme maison à temps plein ne permet pas les jobs faites à moitié. Il faut s'appliquer si on veut que ça dure. Je vais partir une ligne direct de la batterie de la van avec une fuse 20A pour alimenter les accesoires de la console avec des belles connections propres et solides sur une switch manuelle.

Pas de fesses à l'air mais la fille lit un livre.  :)
Autres différence entre toutes les autres fin de semaine à date, rien de planifié pour la fin de semaine, nous sommes libres! On a pris le temps de ramasser quelques cossins et j'ai même eu le temps de fabriquer un réservoir d'eau grise qui était sur la to-do liste depuis des années. Pour moins de $100 de babiolles chez Réno, un réservoir de 18 litres fait avec du tuyau ABS de 4 pouces.

Réservoir d'eau grise home made.
Notre prochain gros achat/projet est un frigo Novakool de chez Réfrigaz à St-Césaire aujourd'hui. Le frigo est la bébelle qui bouffe le plus de courant constamment dans notre petit nid sur roues. On va laisser tomber notre frigo de bar 110V pour quelque chose conçu pour notre application. C'est pas donné mais c'est nécessaire. On vous tient au courant.

Finalement, j'ai résolu mon problème de BBQ. Samedi dernier au rendez-vous en VR pour pas cher, Josée se débarasse de plein de stock incluant un petit BBQ. Un fit parfait à la place du vieux que j'ai sortie du truck à grand coup de pieds. Il a quand même trouvé preneur avec une autre membre et évité la mort dans l'enfer de la récupération. Merci encore Josée pour ce cadeau venu du ciel.

En général nous sommes pas mal chill mais j'ai hâte d'arrêter de travailler. Ça prends beaucoup de temps qui pourrait être utilisé à finaliser nos préparations. 24 jours qui reste pour ceux que ça intéressent.  :)

Bonne Route

Gerry  :)

dimanche 27 mai 2018

Deuxième semaine full time, c'est vraiment pas rose.

La deuxième semaine a mal commencé. Toute le bazar que j'avais installé dans ma console c'est soudainement éteint. Pu rien! Un coup de klaxon qui s'est révélé muet m'a laissé savoir que la fuse qui alimente le tout était grillée... non, brulée et gonflée! Bon pas le temps de gosser la dessus because le travail mais on a la rencontre en VR pour pas cher qui s'en vient pour la fin de semaine.

Mon garage sur le bord du trottoir.

J'ai aussi mon ignition et mon filtre à air qui est plus que dû et je n'ai que jeudi soir pour faire la job sur le bord du trottoir si la température le permet. Je suis chanceux, il fait beau. Un autre bobo, nos batteries auxiliaires ont cessé de garder leur charge. Pourquoi? Aucune idée. On va chez Walmart pour faire l'échange. On croise les doigts, on les a acheté en avril 2017. Pas de troubles, les madames au comptoir nous arrange ça tiguidou.

Par contre, pas de maison, pas de driveway, la chirurgie ce fait dans le parking du Walmart avec l'aide d'un panier pour tenir le matelas loin de l'asphalte. Pris des photos de mes connections avant de tout démancher, je fais des poids et altères pour remettre les monstres en place, fermer le lit et on va manger. Tout va bien...nenon!

La salle d'opération dans le parking du Walmart.
L'ignition et le filtre changés seront mes seuls, mais oh combien important, succès #vanlife de la soirée. De retour dans la rue qui nous sert de basecamp, on se rend compte que ça va crissement pas bien. Les batteries neuves sont chargées au minimum et c'est à ce moment que je me rappel qu'il faut les charger à bloc au moins une journée avant de les mettre en service. Je tire le minimum de jus des quelques rayons de soleil restants qui ne seront jamais assez pour charger ne serait-ce que le minimum. La ou les cerises sur le sundae, le frigo et la prise pour charger les téléphones ne fonctionnent plus. Le stress s'installe solide quelques moments avant le dodo.

Le lendemain a tête reposé et avec l'offre généreuse du driveway de mon grand chum Robert, on répare tous les gremlins électriques. J'avais oublié de brancher 2 prises de courant et le chargeur de téléphone avait besoin d'un reset. La console avait souffert d'un fil positif qui s'est débranché pour aller se grounder et faire toaster la fuse.

On apprend vite que les petits problèmes de la vie peuvent prendre des ampleurs de crise dans une miniscule habitation comme la nôtre. Nos batteries ne sont toujours pas à pleine charge et va falloir figurer une solution ou avoir du soleil à pas savoir quoi faire avec. On espère parce que la semaine dernière on a brulé 9 litres de fuel juste pour nous garder "au courant".

Pas de superbe vidéo de paysage ou de fesse à l'air dans la van lisant un livre en vue pour le futur immédiat. On a juste pas le temps encore.

Bonne Route

Gerry  :)

mardi 22 mai 2018

Trop de stock, pas assez de crochets. La première semaine full time.


Bon une semaine de faite full time. La job qui continue et participer à créer un Van-In de 4 jours n'a pas aidé les choses. Plein d'affaires à faire et un sérieux manque de temps, ça aide pas pentoute.

La première chose qui nous a sauté aux yeux, on a encore trop de cossins. Une cinquième purge s'impose. Samedi matin j'ouvre l'armoire et je vois 5 verres. 3 ont pris le bord sur le champ. Un crayon en duplicata, be bye! On veut se lancer à la tâche mais là il pleut et on a un autre rassemblement en fin de semaine avec En VR pour pas cher. On à besoin de plus de temps et moins de bébelles. Ça va venir assez vite, 37 jours.

J'ai aussi réalisé qu'un crochet c'est pas assez. Ça va en prendre au moins 3 autres. Ton linge quand tu te déshabille, tu mets ça oû? Chaque espace vide doit servir.

Côté camion, une fusible a sauté pour le klaxon et la console, j'ai toujours pas eu le temps de changer le filtre à air et l'ignition. Ah oui, nos batteries auxiliaires ne chargent plus à plein. Une visite chez Walmart s'impose, ça fait moins d'un an que nous les avons acheté. À priori ça sonne simple mais va falloir démonter le lit et sortir le matelas dans le parking du Walmart pour y avoir accès.

Sur une note plus positive, on dort très bien et j'ai figuré comment grimper sur le toit sans échelle pour aller laver les panneaux solaires. Principe d'escalade, toujours avoir 3 points d'attaches.

Bonne Route

Gerry  :)

ps Je déteste toujours mon BBQ!

lundi 14 mai 2018

C'est parti, full time dans notre van.

Le Vanlife qui commence avec la magie d'un beau levée de soleil à la fête des mères sur une rue à Montréal.

Le matin du 13 mai 2018, un nouveau chapitre s'ouvre dans notre vie. Les clés de l'hôtel ont été remises le soir auparavant et un soleil radieux caresse la tôle de Tiki Motel doucement comme un signe de bon augure pour commencer cette nouvelle aventure. Pit pit pit, les oiseaux chantent et la vie est rose...pas encore.

La quatrième purge de la chambre d'hôtel a pris 12 heures. Des affaires au cas, du linge au cas et des cossins au cas, toutes ces choses qui evidemment n'entre pas dans la van qui été déjà pleine à 85%. Sans compter les pièces et les bidules mis de coté pour des projets sur le véhicule qui n'ont pu être complétés dû à notre précieuse météo d'un printemps merdique.

Quand tu es rendu à compter tes crayons et tes bobettes, les choix difficiles s'imposent et on a été obligé de larguer encore plus de stock. Tout ça n'est pas fini, il en reste encore à larguer...la cinquième purge. L'espace est restreint au point oû il y a une remise en question d'absolument tout. À suivre.

Un autre point important, la routine. En 48 heures on s'apercoit que les priorités et comment on fait les choses changent vite. La relation avec les objets restants aussi. Un exemple, mon BBQ. Pour la plupart des gens un BBQ est cet objet inanimé qui traine sur le balcon jusqu'à ce qu'on en a besoin. Le pire qui peut arriver c'est de manquer de gaz ou d'avoir une malédiction qui vous suit en sorte que le crisse de piton du starter marche jamais. Dans mon cas, le BBQ est cet objet maudit qui est toujours dans mon chemin à chaque fois que je dois sortir un item de la "cave" (sous le lit accesible par les portes arrières).

Sa forme non conventionnel et son design qui fait que tout, mais tout, s'accroche à tout quand je dois bouger quelque chose pour ne serait-ce de quelques centimètres. Je déteste mon BBQ avec une passion, oui plus intense que mes vieux bâtons à saucisses mais moins que mon ancienne Lumina APV, et une solution à long terme devra être trouvée. En attendant je l'ai circoncis en enlevant ses poignées pour faire plus de place et lui montrer c'est qui le boss.

Fait cocasse, bien qu'il soit certain que tous les objets sont quelque part dans la van, il arrive encore de perdre des choses dans ce petit espace. L'organisation aura tôt fait de résoudre ce calvaire de tous les temps.

Bonne Route

Gerry   :)