mercredi 19 septembre 2018

Merci à Drummondville et son Walmart.

Mon premier poisson de la saison capturé au Maxi de Drummondville. Dans la plus grande tradition sportive, il a été relâché et remis dans le réfrigérateur.
Pour la deuxième fois cette saison, nous passons la nuit en transit dans le stationnement du Walmart á Drummondville. Sachant que d'y passer la nuit est possible, c'est un arrêt transitoire de choix.

Nous sommes partis de Montréal ce matin allège et nous avons décidé de faire notre épicerie au Maxi tout près. Question de remercier la ville hôte à part du fait que le poids de l'épicerie aurait brulé du gaz de plus sur la 20.

J'ai pris le temps aujourd'hui pour calculer combien nous avons dépensé á Drummondville cette année. Eh bin un beau $850.00

C'est pas une fortune mais c'est de l'argent neuf dans la région dépensé en essence, épicerie, vêtements, électroniques dans plusieurs commerces de la Ville. Pour ceux qui aiment dire que les nomades sont des bougons qui dépensent pas en 'ôse dire le contraire.

J'ai fait trois visites dans des campings cette saison pour un grand total de $80. Vous divisez ça en trois pour les villes où sont localisés ces campings et pas une cenne de plus. Quand je suis dans un camping, je n'ai pas tendance à sortir du site.

Savez-vous combien j'ai dépensé à Magog et Tadoussac? Pas une maudite cenne. Pourtant, je suis passé par Tadoussac.

Enfin, encore un gros merci à Drummondville et les autres qui permettent ces haltes de nuit. Mes excuses à la Mairesse de Rivière-du-Loup, nous n'avons pas eu la chance de nous rendre cet été tel que promis, mais on se reprends l'an prochain.

Bonne Route

Gerry. :)

mardi 18 septembre 2018

6 055 kilomètres plus tard!

Pour nous, le vanlife temps plein commençait officielement le 12 mai dernier. Par contre, ma libération complète fut le 30 juin, la journée suivant mon dernier quart de travail. Cette journée là nous étions en route pour un van meet à Trois-Rivières avec des membres de Québec Vanning sur la 40.

Comme un présage pour souligner ce nouveau début, c'est à ce même moment que l'odomètre de Tiki Motel tournait une page historique dans son histoire de 38 ans et pour la première fois accomplissait un tour complet pour revenir à zéro.

Nous avons parcouru 6 055 km depuis. L'Ontario, le Nouveau-Brunswick, le Bas St-Laurent, la Côte-Nord, Charlevoix, Québec, l'Outaouais et bien sûr
Montréal. C'est beau ailleurs mais c'est encore plus beau au Québec. Si seulement tout le monde pouvaient voir ce que nous voyons.

Nous avons vu des paysages formidables et des gens fantastiques. Je n'ai jamais fait connaissances avec autant d'étrangers sympathiques en si peu de temps.

On a eu la chienne aussi à deux reprises. Pour ceux qui nous suivent, vous savez de quoi je parle. J'ai découvert qu'un vieux véhicule qui fonctionne constamment demande beaucoup d'attention. Les petits bobos faut s'en occuper vite. Je n'ai jamais fait autant d'entretien sur une maison. Le Dieu Vintage demande régulièrement son tribu.

Pour ce qui est des dépenses, on commence à sortir du mode vacance/party de retraite pour garder un oeil sérieusement la dessus. Par contre je peux vous dire qu'on a depensé aux moins $1 400 en essence...mais juste $80 en camping.

Avons-nous des regrets? Pas pentoute. Pour l'instant on respire un peu en restant local et on à hâte pour notre grand départ hivernal vers le Sud.

Bonne Route

Gerry. :)

mercredi 12 septembre 2018

Notre visite de l'Île d'Orléans en photos.



Que dire de plus de cette endroit fabuleux. Nous ne sommes pas des amateurs de restaurants, vins ou fromages...mais on aime le pain! Ce levé le matin à deux pas de La Boulange à St-Jean, ça garantie un bon petit déjeûné.





Le temps n'a pas été le meilleur mais nous étions en bonne compagnie avec nos amis de Repentigny. L'air marin, la voie maritime et les conversations avec les résidents sympathiques on fait que se voyage en valait la peine lors de notre trajet vers l'Îsle aux Coudres. Les paysages enchanteurs, incluant une visite au Musée Maritime de l'Île, ont rendu le stress du manque de Soleil sur nos panneaux solaires moins désagréables.








Par chance, nous avons toujours l'option de charger avec notre alternateur en roulant. Nous sommes maintenant de retour à Montréal en attendant notre prochain périple en Beauce pour assister à El Campo au domaine du Mont-Radar à Saint-Sylvestre.

Bonne Route.

Gerry  :)

lundi 10 septembre 2018

Québec, Charlevoix. Îsle aux Coudres, bye bye les pentes.


Après plus d'une semaine dans la région de Québec et Charlevoix, on retourne tranquillement pas vite vers Montréal et le plat.

On passe la nuit devant la bonne Ste-Anne pour repartir sur le plat de la 40. On en a soupé des pentes abruptes qui montent...et surtout qui descendent. Nos freins et nos nerfs vont l'apprécier.

Par contre, quel voyage fabuleux. Des paysages à couper le souffle, la faune présente comme je l'ai rarement vue et beaucoup de soleil. La température pour sa part fut un peu froide soudainement, mais faut se rappeler que nous sommes en septembre.

L'Îsle aux Coudres fut une première pour nous alors que nous étions sur place pour le premier Vanfest El Campo de la saison. Une occasion fabuleuse de revoir des amis et d'en faire de nouveaux. L'île est bucolique et ses résidents sont très acceuillants.

Plusieurs membres de notre groupe Québec Vanning étaient sur place. Il est toujours agréable de mettre une vraie face sur un nom Facebook.

Là on retourne à Montréal pour reprendre notre souffle mais dans moins de deux semaines, on repart pour le prochain El Campo á St-Sylvestre. Au plaisir de vous y rencontrer.

Bonne route.

Gerry. :)

mercredi 5 septembre 2018

On a passé proche...d'y passer!

900 mètres avant notre destination.

En se rendant à l'Îsle aux Coudres ce matin, on a vu un raccourci pour se rendre au traversier via la côte à Godin. Une enseigne mentionnait que le chemin ne devait pas être utilisé par les véhicules campeurs sans spécifier pourquoi.

On l'a pris tout de même en croyant que c'était peut être serré. Au pire, on fera demi-tour. Depuis notre départ aujourd'hui, j'avais un sentiment de déjà vu comme il m'arrive souvent. Par contre le feeling de celui-là ne présageait rien de bon.

La première pente de ce petit chemin de campagne à 2 voies sculptées dans une forêt bien garnie n'annonçait en rien la frayeur à venir.

Les pentes descendantes abruptes se suivent une après l'autres et finissent tous en courbes prononcées. J'ai eu beau pomper les freins, descendre en première vitesse, rien à y faire. Le manque de plat pour ralentir et refroidir les freins et la transmission met en évidence le besoin de mettre un terme à ce trajet devenu cauchemardesque voir dangeureux.

Je me suis engagé en respectant la limite de 50 km/h qui était selon moi très sensée pour ce type de petite route. J'ai vite passé en deuxième et commencé à pomper les freins car je sentais que la van allait m'échapper vite. En pompant continuellement  je sentais la pédale de freins descendre de plus en plus. Je descends en première et la transmission crie son désaccord de la manoeuvre. La descente se poursuit sans l'ombre d'une fin et la pédale continue à descendre.

Alors que j'envisage le dernier recours qu'est le frein à main, je vois un dégagement sur la droite, j'applique la pédale à fonds et j'arrive à immobiliser Tiki Motel. La pédale à freins accotée dans le firewall, j'applique le frein à main et ferme le moteur pendant que les roues avant boucane.

Nous nous sommes arrêtés à 900 mètres de notre destination, juste avant la pire descente qui se termine en un virage de 90 degrés. Les freins de Tiki Motel étaient échaudés, mais sont V8 a amplement de torque. Après avoir laissé le tout refroidir, on a fait demi-tour pour aller chercher la 362.

Écouter son instinct, son camion, prendre son temps et avoir refait le système de freinage ce printemps a sauvé notre peau.

Bonne Route

Gerry  :)

lundi 3 septembre 2018

C'est la fin des vacances.


C'est le 3 septembre, la fête du travail. Alors que nous nous engageons sur la 138 en direction Est en sortant de l'Île d'Orléans, je remarque l'exode vers l'Ouest.

Les vacanciers avec leurs bungalows sur roues se dirigent tous vers Québec et Montréal vers la routine boulot, dodo. Les vacances sont terminées pour eux comme elles l'étaient pour nous à cette période l'an dernier.

On s'apprête à vivre la saison
..hors saison. Si je me fie à nos expériences de pré-saison en mai des dernières années, ça devrait être tranquille et agréable. J'ai hâte de voir le Québec au quotidien en dehors de Montréal.

Nos vrais vacances commence aujourd'hui à Baie St-Paul pour les prochains jours.

Bonne Route.

Gerry :)

jeudi 30 août 2018

La dernière grosse purge.


Hier je me suis enfin débarrassé de mon dernier gros morceau, notre Hyundai Tucson. Je l’avais donné à ma fille mais le véhicule s’est révélé moins que fiable. Pas surprenant pour une bébelle de presque 10 ans. Je voulais l’offrir en échange à la location de son véhicule neuf, mais le prix dérisoire offert n’ajoutais pas grand-chose à la transaction.

Je l’ai vendu 10 minutes plus tard pour deux fois le prix offert, toujours un méchant bargain, à un père de famille qui passait par là en partant une conversation sur le bord du trottoir. La transaction finale s’est fait hier, ce qui a bouffé 5 heures de ma journée. J’ai beau clamer être relaxe et pas pressé, ça l’air qu’il y a des gens qui le sont pas mal moins que moi. Enfin, une affaire de moins dans nos pattes et des dépenses en moins aussi. D’ailleurs, on révise notre situation coté assurances. S’il y a un conseil que je peux vous donner concernant les assurances, trouvez-vous un bon courtier d’assurance. Rien n’égal un courtier qui peut magasiner pour vous et être votre représentant auprès des assureurs en cas de pépin. Demandez aux gens autour de vous pour des bonnes références. Les courtiers, comme dans tout domaine, ne sont pas tous égaux. On fait affaire chez Bruno Sawyer à Terrebonne.

Aujourd’hui, on prépare la van pour une excursion vers Québec demain pour une rencontre avec d'autres nomades. Québec vendredi et on va trainer dans le coin jusqu’à jeudi ou vendredi prochain pour El Campo à l’Île aux Coudres, un rassemblement de vans. On vous tient au courant de nos déplacements pendant cette petite escapade. On en a profité aujourd’hui pour nettoyer le camion, laver linge, draps et l’équipage. La fin de la canicule est la bienvenue. Drôle comment nous sommes passé de centre de l’enfer à automne BOUM comme ça. Sans air climatisé dans Tiki Motel, on se plaint pas.

Bonne Route.

Gerry J